Tourisme/Transport

Pas moins de trois projets cruciaux pour la métropole sont prêts, mais restent en suspens en attendant une inauguration royale qui tarde à venir.

Pas loin de l’aéroport Mohammed V, des tentes caïdales sont installées depuis le début de la semaine. Le roi Mohammed VI y est attendu pour l’inauguration du terminal 1 du plus grand aéroport du royaume. En chantier depuis près de dix ans et après de multiples reports, cette nouvelle aérogare devrait permettre de doubler la capacité de l’aéroport – en atteignant les 14 millions de passagers –, sachant que depuis plusieurs années celui-ci est saturé avec un trafic frôlant les 10 millions de passagers.

Désengorger la ville

Outre ce projet qui a coûté, au total, près de 2 milliards de dirhams (environ 183 millions d’euros), Mohammed VI devait procéder au lancement à Casablanca de la ligne 2 du tramway. Longue de 22,5 kilomètres, cette ligne desservira neuf arrondissements comptant une population de plus d’un million de personnes.

Autre projet attendu avec impatience par les Casablancais : le pont à haubans au niveau de Sidi Maârouf. L’ouvrage vise à résorber le niveau de congestion de la circulation induite par un trafic exceptionnel de 17 000 véhicules par heure durant les périodes de pointe. Il est aussi censé garantir le bon fonctionnement du carrefour avec le passage du tramway et assurer une liaison fluide avec l’axe aéroport Mohammed V et les différents centres d’affaires de la zone.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents