Economie / Société

Le ministre congolais des Affaires étrangères, Jean Claude Gakosso, et de l’étranger, en compagnie de son collègue des hydrocarbures, Jean Marc Thystere Tchicaya  a entamé, depuis le 25 mars dernier, un périple diplomatique dans quelques pays africains. 

Cette tournée gouvernementale qui à commencé par Luanda en Angola, s’est poursuivie par Libreville au Gabon et Malabo, en Guinée Equatoriale. Elle s’inscrit dans la perspective de la tenue le 2 avril 2019, du Conseil des ministres des pays membres de l’organisation des pays producteurs de pétrole africains (APPO). Le Congo, dernier né dans le cercle très fermé des pays producteurs de pétrole OPEP, veut développer de nouvelles ambitions au sein de ce cartel. C’est ainsi qu’en prélude de la réunion des ministres en charge du pétrole des pays africains qui se tiendra le 2 avril 2019 à Malabo, 

Le Chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, a dépêché deux membres du gouvernement auprès de ses pairs en vue d’un soutien sans failles des actions de la République du Congo lors de cette réunion.  Investi de cette lourde mission, Jean-Claude Gakosso et Jean Marc Thystere Tchicaya, ont commencé leur opération de soutien par l’Angola ou ils ont eu de fructueux entretiens avec le président Joao Lourenço à qui, ils ont transmis le message d’amitié et de fraternité du président Denis Sassou N’Guesso. Après avoir exposé le motif de leur présence, la délégation a pris le chemin de Libreville au Gabon. 

A Libreville, ce sont les portes de la primature qui leur ont été ouvertes pour transmettre le message écrit du Chef de l’Etat congolais à son homologue et ami, Ali Bongo Ondimba. Outre le soutien du Gabon à l’action du gouvernement congolais, les entretiens ont également tourné autour du renforcement des relations bilatérales entre les deux pays.

L’acte 3 de cette tournée a été Malabo. Dans cette ville, les deux ministres ont rencontré le président Obiang Nguema Mbasogo qui venait de séjourner récemment à OYO. Au menu de ladite rencontre, le plaidoyer du Congo à occuper une place de choix dans l’APPO, le raffermissement des relations fraternelles.  Le chef de la diplomatie congolaise qui a conduit la délégation a déclaré que « nous prenons très au sérieux  la tenue de cette réunion. » Jean-Claude Gakosso pense que « l’intégration des états se fait à travers les dirigeants, à travers les échanges réguliers, et se félicite des bonnes relations qu’entretient le Congo avec ces Etats voisin. »

A noter qu’après la Guinée Equatoriale, Jean Claude Gakosso et Jean Marc Thystere Tchicaya se rendront à Abuja au Nigeria, à Ndjamena au Tchad et à Kinshasa en RDC pour le même mobile.

Wilfrid LAWILLA

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents