Environnement



Le ministre Antoine Lékpa Gbégbéni

Le  ministre Antoine Lékpa  Gbégbéni et le ministre délégué Issa Tchédé Kanfitine ont recu la  délégation du groupe DIGES qui a successivement séjourné au Togo, du 5 au 9 mai 2019 et le 13 mai 2019.

Spécialisé dans la conception, la réalisation et la gestion des infrastructures hydrauliques, selon la même source, cette délégation  a eu des séances de travail avec la société togolaise des eaux (TdE) et la société de patrimoine eau et assainissement en milieu urbain et semi urbain (SP-EAU).

LIRE AUSSI: Accord de Paris: Environ 300 millions de FCFA pour soutenir le Togo

En plus des visites de terrain à la station de production de Cacavéli et dans quelques localités voisines de Lomé pour y découvrir les infrastructures hydrauliques dont dispose le Togo, rapporte le ministère.

Ajoutant que, après avoir pris connaissance de l’essentiel des réalités du secteur, la délégation a formulé des observations et recommandations visant à améliorer le système d’alimentation en eau potable et la gestion durable des ressources en eau au Togo.

A la fin, le groupe DIGES a signé un mémorandum d’entente avec le ministère de l’eau, de l’équipement rural et de l’hydraulique villageoise, pour un appui au gouvernement dans sa démarche de modernisation des systèmes d’alimentation en eau potable qui devrait permettre à plus de 80% des Togolais d’avoir accès à l’eau potable.

La mission de la compagnie DREAM TECH, de son côté, a eu une séance de travail présidée par Issa Tchédé Kanfitine, en présence des directeurs centraux du ministère et des représentants de la TdE et de la SP-EAU.

Elle a présenté, à l’occasion, les différentes solutions en matière de technologie digitale qu’elle compte adapter au contexte de l’exploitation de l’eau et à la gestion de son service pour une meilleure satisfaction des besoins des populations.

 «Dans l’ensemble, les propositions faites relèvent  d’une technologie avancée dont l’implémentation nécessite au préalable un diagnostic du système existant au Togo. Pour ce faire, il a été envisagé qu’une une mission technique de la compagnie arrive au Togo pour un état des lieux des infrastructures d’eau potable existantes et de leur fonctionnement afin de mieux adapter les solutions à concevoir aux besoins réels du pays», indique un posting du ministère.

A noter que, début mars 2019, le ministre Antoine Lékpa Gbégbéni avait déjà signé un autre mémorandum d’entente avec le groupe chinois CTCE(China Tiesiju Civil Engineering group Co., Ltd), pour le financement de trois projets concernant la réalisation du réseau d’assainissement collectif des eaux usées et des boues de vidanges de la ville de Lomé, le renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville de Lomé à partir du fleuve Zio, et la mise en place des systèmes d’alimentation en eau potable des localités d’Adéta, Kougnohou, Afagnan, Kévé, Gléi et Langabou.

 Le 31 janvier 2019, l’Etat togolais a signé un accord de prêt d’un montant de 12 milliards de francs Cfa avec le Fonds koweitien, pour le financement du projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de la ville de Kara et ses environs.

Il faut noter que cette visite de la délégation n’est que la suite logique des contacts entre les opérateurs économiques sud-africains et le président Faure Gnassingbé lors de la visite officielle de ce dernier en Afrique du Sud en mars 2019, dans le cadre du renforcement de la coopération économique entre les deux pays.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles récents